3 rue de Verdun,59480 la bassée
0621014246
duvergebertrand@gmail.com

A quoi sert une thérapie familiale?

Spécialiste en thérapie brève, individuelle, en hypnose, en thérapie de couple et en thérapie familiale

A quoi sert une thérapie familiale?

On entend parler de thérapie familiale dans les médias, mais qu’est ce qu’une thérapie familiale et quand en faire une ? Voici quelques réponses à vos questions.

Votre enfant présente peut être des difficultés dans le cadre scolaire, des problèmes alimentaires ou des troubles du comportements. Mais également le vol, des tentatives de suicide, un repli sur soi sont des signes qui montrent une souffrance chez l’enfant.

Elle pourrait bien être celle du groupe familial dans son ensemble. 

Telle est l’hypothèse des thérapies familiales. 

Qu’est ce que la thérapie familiale ?

Elle consiste à observer l’enfant ou l’adolescent dans ses interactions avec les différents membres de sa famille. Elle cherche ainsi à comprendre ce que sa souffrance peut vouloir exprimer.

En effet, dans certaines situations, les symptômes que l’enfant a peuvent être considérés comme évocateurs d’un dysfonctionnement dans les relations impliquant parents, fratrie.

Enfin la thérapie familiale systémique est une technique spécifique de psychothérapie.

C’est une thérapie qui s’intéresse aux relations et aux interactions entre les membres d’une même famille.

Les différentes thérapies familiales

Il existe différents courants de pensées en thérapies familiales. Voici les principales approches :

  • L’approche psychanalytique s’attache au sens du symptôme
  • L’approche comportementale considère le symptôme en tant que tel et propose des techniques pour supprimer le comportement problématique.
  • L’approche systémique s’intéresse à la fonction du symptôme.

Quand consulter ? Dans quels cas peut-on avoir recours à la thérapie familiale ?

Les motifs de consultation sont variées et nombreux. D’une part il peut s’agir de comportement d’un enfant qui inquiète sa famille, notamment un comportement violent, de repli. D’autres part, il peut y également  avoir d’autres signes comme des difficultés scolaires, des conduites addictives, des idées suicidaires…

Enfin lors de certains évènements de vie peuvent être la cause du déclenchement de crise comme une naissance, un décès …Dans ses périodes de changements, ils peuvent être à l’origine d’apparitions de symptôme chez l’un des membres de la famille.

Pour conclure, la thérapie familiale est aussi un bon moyen de faire venir un adolescent qui va mal mais qui ne veut pas suivre de thérapie individuelle.

Le but / les objectifs

Le but de la thérapie est de favoriser les échanges avec les différents membres de la famille. Elle doit permettre aux membres d’une famille :

  • d’évoluer ensemble vers un fonctionnement plus souple,
  • de dépasser une situation de crise,
  • d’autoriser l’évolution individuelle de chacun des membres,
  • de trouver de nouveaux équilibres.

L’objectif est de comprendre le contexte familial et l’apparition et le développement du symptôme. Ainsi cela va permettre de soulager l’enfant souffrant et par effet domino chaque membres de la cellule familiale. De plus , elle ne débouche pas sur la mise en accusation d’un individu dans la famille. Au contraire, quand elle est bien menée, elle a plutôt pour effet de gommer les mécanismes d’exclusion éventuellement à l’œuvre dans le cercle intime (père trop effacé, enfant bouc émissaire…)

Le déroulement de la séance.

Selon la formation du praticien qui vous reçoit, la famille peut être vue par un ou deux professionnel. Parfois avec l’accord de la famille, un des deux thérapeutes peut se mettre derrière une glace sans tain afin de pouvoir observer les différentes interactions au sein de la famille. Dans les cabinets privés, la famille rencontre un seul professionnel.

Les séances se font en présence de l’ensemble des membres de la famille ( parents et fratrie). Le thérapeute va ensuite aider à mettre en évidence les schémas familiaux tout en évitant de favoriser leur reproduction.

Les parents divorcés sont évidemment tous deux concernés ; le beau parent qui vit avec l’enfant, demi-frères et sœurs d’une famille recomposée peuvent y être invités…

Dans certaines circonstances, les grands parents peuvent aussi se trouver concerné.

Le thérapeute va être un lien pour la famille afin de faire circuler la communication et d’amener la famille sur des changements. Il aide chaque membre à retrouver ou trouver sa place au sein de la famille.

Parfois on parle aussi de médiation familiale

En moyenne, la séance dure entre 60 et 70 minutes. Elles ont lieu en moyenne toutes les 3 semaines .

 

Qui sont les thérapeutes familiaux ?

Ce sont des professionnels de santé, médecin, psychiatre, psychologue, psychothérapeute, infirmier. Ils se sont formés à la thérapie familiale dans des instituts de formations spécialisés. Ils travaillent généralement dans des hôpitaux, en CMP ( centre médico psychologique) ou en cabinet libéral. 

Durée de la thérapie

Les thérapies familiales sont des thérapies brèves. Quelques séances suffisent pour résoudre les difficultés et permettre à chacun de retrouver sa place. Néanmoins dans certains cas, la thérapie consiste à un accompagnement un peu plus long.

Où trouver des thérapeutes familiaux ?

Pour cela il suffit de se rapprocher du psychologue ou du psychiatre qui suit votre enfant. Ainsi il pourra vous orienter vers un professionnel de la santé qui pourra vous recevoir. Vous pouvez également appeler les hôpitaux psychiatriques afin d’avoir l’adresse d’un spécialiste.

Sur le même sujet / En savoir plus

https://therapeute-lille.fr/therapie-familiale/

https://www.institut-famille.com/congres-conferences